La Compagnie

La Compagnie Augustine Turpaux est co-fondée en 2012 par Anne-Sophie Ortiz-Balin et Louis-Antoine Fort. Elle oriente son travail comme une recherche sur le théâtre en tant qu’objet culturel ayant un rôle à jouer dans la société.  Sa recherche théâtrale est avant tout portée par une réflexion sur l’altérité. Comment «l’autre» est vécu ? Quelles sont les fictions qui en découlent ? Quelles formes peuvent prendre ces fictions au théâtre? Quels miroirs nous offrent ces fictions en tant qu’individu s’inscrivant dans une société ?

La Compagnie Augustine Turpaux a le désir de créer un théâtre permanent fondé sur des thématiques de société d’aujourd’hui. Elle a établi un protocole d’action qui vise à conduire une recherche théâtrale tout en produisant des spectacles. Celui-ci est pensé pour s’adapter au maximum à tout type de questionnement, tout type d’enjeux, tout type de commande, tout type de terrain et d’habitants.

Depuis 2007, Anne-Sophie et Louis-Antoine consacrent leur recherche théâtrale sur la thématique des « Peurs Sociales et Intimes ». Dans ce cadre de réflexion ils inscrivent la Cie Augustine Turpaux de 2015 à 2017 sur le territoire Drôme en appliquant son protocole d’action. Cette démarche est appelée à couvrir un maximum de territoires et s’inscrit dans une temporalité longue.

En 2014, la Compagnie Augustine Turpaux a établi son siège social au sein de la Friche Artistique Lamartine dans le troisième arrondissement de Lyon. Ce regroupement de 250 artistes de toutes disciplines est entré depuis 2014 dans la nouvelle politique culturelle de la Ville de Lyon.
La Friche Artistique Lamartine fait partie du réseau ARTfactories/Autre(s)pARTs.

Depuis Fin 2018, la Compagnie Augustine Turpaux s’est vue confier l’accompagnement artistique du renouvellement urbain du quartier Mermoz Sud à Lyon en compagnie du Collectif Pourquoi Pas !?, architecture et construction, ainsi que de Thomas Arnera, chercheur en sociologie politique. Ce projet, intitulé « Un Futur Retrouvé » s’inscrit dans le cadre des Politiques de la Ville et fait intervenir un grand nombre d’organismes de toutes natures. Ils est conjointement financé par le CGET, La Ville de Lyon, et Grand Lyon Habitat.